COMMUNIQUE PDF - La réunion périodique des évêques orthodoxes de France s’est tenue le jeudi 4 avril 2024 sous la présidence du Métropolite DIMITRIOS de France, au siège de l’AEOF. Diverses informations ont été échangées sur la vie des diocèses en France et les sujets d’intérêt commun.

 

Les évêques ont évoqué plus particulièrement, les inquiétudes qui se sont exprimées en France à l’occasion de l’inscription de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution. Préoccupés de même par les interrogations suscitées par la réforme en préparation de l’accompagnement de la fin de vie, les évêques orthodoxes de France ont adopté une Déclaration (PDF) qui revient sur l’impact des réformes dites sociétales sur les équilibres éthiques et anthropologiques de nos sociétés, et sur le socle de leurs valeurs pluriséculaires.

 

Les évêques orthodoxes de France expriment leur solidarité avec le peuple de Russie qui a été visé en mars dernier par une attaque sanglante à Moscou. Les évêques orthodoxes de France condamnent de nouveau les guerres meurtrières et destructrices qui se poursuivent au Proche Orient et en Ukraine. Ils sont très préoccupés par la situation humanitaire tragique de la population civile à GAZA qui continue à payer le prix fort en dignité et en vie humaine, en raison d’un blocus intolérable et de bombardements extrêmement destructeurs et meurtriers. Ils appellent l’ONU et la communauté internationale à agir pour imposer un cessez-le-feu immédiat pour faire cesser cette tragédie insoutenable, pour soulager les populations civiles meurtries, et permettre la libération des otages et des prisonniers, ouvrant la voie à un chemin de dialogue et de pacification, prélude à un règlement juste et définitif de ces litiges.

 

La prochaine réunion périodique de l'AEOF se tiendra en juin 2024.

 

--- CONTACT PRESSE AEOF ---

Carol Saba – Responsable de la Communication

Tel: + 33 (0) 6 20 18 46 77 - Courriel : contact@aeof.fr

 

Paris – Le 14 mars 2024 – Le Christ est ressuscité ! PDF

 

Sa Béatitude NEOPHYPTE, primat de l'Eglise orthodoxe de Bulgarie, est né au ciel ce mercredi 13 mars 2024 à l’âge de 78 ans.

 

Né le 15 octobre 1945 à Sofia, Sa Béatitude a fait ses études de théologie à l’Académie Théologique de la capitale bulgare, puis à Moscou. Il avait été ordonné évêque en 1994, après avoir été secrétaire général du Saint Synode de l’Eglise Bulgare, et a occupé la charge de la Métropole de Dorostol. Le 24 février 2013, il a été élu métropolite de Sofia et a été élevé au Trône patriarcal de l’Eglise orthodoxe de Bulgarie.

 

Les évêques orthodoxes de France s’associent à la peine de l’Eglise orthodoxe de Bulgarie et à son deuil. Ils adressent au clergé et aux fidèles de cette Eglise, leurs fraternelles condoléances, et prient le Seigneur d’accorder à son serviteur, le Patriarche NEOPHYTE, le repos dans le séjour de la lumière, de la fraicheur et de la paix, en un lieu d’où sont absents la peine, la tristesse et les gémissements.

 

Mémoire éternelle !

 

 

--- CONTACT PRESSE AEOF ---

Carol Saba – Responsable de la Communication

Tel: + 33 (0) 6 20 18 46 77 - Courriel : contact@aeof.fr

 

 

Les responsables religieux chrétiens de France appellent au cessez-le-feu et à la libération des otages --- PDF ---

Paris, le 05/03/2024

Nous, responsables religieux chrétiens de France, sommes solidaires de toutes les victimes de la guerre entre Israël et le Hamas et appelons au cessez le feu. Porteurs des valeurs de l’Évangile, nous souffrons de la désespérante situation que connaissent plus de deux millions de personnes vivant dans la bande de Gaza. Nous tenons à affirmer que la restriction d’accès à des ressources essentielles telles que les soins médicaux, la nourriture et l'eau est fondamentalement inhumaine.

Nous nous sentons solidaires de toutes les victimes de cette guerre, particulièrement des populations civiles mais aussi des soldats ou des combattants qui portent et porteront les conséquences des actions qu’ils doivent mener. Nous avons exprimé notre solidarité au lendemain de l’attaque terroriste du 7 octobre 2023. Nous la redisons, comme c’est notre devoir, après la tuerie de plus d’une centaine de gazaouis affa